lundi 2 décembre 2019

Blouse Cléo de Make my Lemonade



Il y a quelques mois, Lud, ma belle-sœur a eu la bonne idée de m'offrir le patron de la blouse Cléo de Make my Lemonade. Un vrai patron pochette, mon premier, qu'elle est allée choisir dans la boutique à deux pas de chez elle.

Je l'ai gardé un moment, en me disant que j'attendrais l'automne (manches longues oblige) pour m'y mettre. Et j'avais peur de buter sur certaines difficultés et notamment les poignets à boutonnières.



En parallèle, je cherchais un tissu sympa… Fluide et pas trop épais pour éviter l'effet carton.
J'ai trouvé mon bonheur en fouinant dans les "vides-ateliers" sur instagram. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, tu t'abonnes à une personne qui vends son stock. Rendez-vous est pris à heure définie… Et la personne "poste" ses photos de tissus, annonce un prix. Le premier qui commente remporte le lot. En général, les tissus à la vente sont de petits coupons ou des chutes. "Destock_Atelier" propose des fins de rouleaux (issus probablement de son activité professionnelle). Mais des fins de rouleaux de plusieurs mètres...et tu peux choisir des multiples d'un mètre.
Ce merveilleux twill de viscose couleur sapin à motif tulipes ne m'a coûté que 7 euros du mètre. J'ai profité de cette vente pour acheter d'autres tissus, de la double gaze céladon et une autre jaune citron que je garde pour le printemps.



Revenons à Cléo.
Ce n'est pas une coupe habituelle pour moi : col bateau et manches bouffantes.

J'ai vraiment l'impression d'être montée d'un cran au niveau des finitions de cette blouse :
Déjà, par les coutures anglaises à l'intérieure. Y a pas a dire, c'est nickel archi propre.



J'ai aussi découvert les fentes indéchirables aux avants-bras, finies par une bande posée comme un biais….

J'ai aussi fait mes premiers poignets… sans que le résultat ne soit trop merdique. Cela m'ouvre le champs des possibles pour coudre des chemisiers et des chemises. Et histoire de pousser un peu le bouchon… j'ai aussi fait des boutonnières. Ce n'était pas les premières mais presque… et surtout sur un vêtement pour moi  (mes enfants sont moins exigeants sur les finitions).
J'ai quand même un peu flippé au moment de les coudres. C'est presque nickel.



J'ai rarement pris autant de temps pour coudre un vêtement. Le décalquer, le découper et l'assembler.
J'ai étalé les 3 étapes sur plusieurs semaines et ait cousu sur un week-end lentement. Et j'ai pris une bonne leçon de patience. Je n'ai quasiment pas utilisé le découd-vite.
Le patron est parfaitement taillé et s'emboîte impeccablement.

Je regrette néanmoins d'avoir suivi le guide des tailles qui conseillait de choisir en fonction de son tour de poitrine… J'ai coupé en 42 et le 40 aurait suffit finalement. Je trouve ma Cléo un peu large de partout, col, côtés, bras.



Le guide qui accompagne le patron n'est pas mal fichu mais survole un peu trop à mon sens certains points.
- Déjà, le thermocollant n'est pas précisé dans "la liste de courses" au dos du manuel. Heureusement qu'il m'en restait en stock. Il est mentionné au début des étapes.
- Pareil pour le nombre de boutons… il est indiqué 2 pour les poignets alors qu'il en faut minimum 4.
- Globalement, les illustrations qui accompagnent les textes ne sont pas terribles. Trop petites et pas claires. J'adresse ici un message aux créateurs de patrons : choisissez des tissus unis clairs et des fils contrastés pour imager les pas à pas. Sinon c'est peu lisible. Les textes et symboles sont en revanches assez clairs.
- J'ai trouvé que les étapes pour le montage des poignets manquaient d'explications et/ou d'images explicites (cf point précédent).
- Je me suis bien grattée le crâne pour savoir sur quel coté du poignet faire les boutonnières (on boutonne de l'avant vers l'arrière ou de l'arrière vers l'avant ?). J'ai donc été observer une chemise de Monsieur pour pouvoir avancer.

Mais sincèrement, c'est ajusté au poil. Les manches, les poignets, tout s'emboîte à la perfection.



Petit crash test au porté aujourd'hui : Cléo en 42 est un poil grande pour pour moi. Les manches un tantinet longues pour mes bras de hobbit. Ce twill de viscose est d'un tombé merveilleux… mais un tantinet électrostatique…. et à tendance à coller à mon bide que je préfèrerait planquer.



Mais je l'aime. Parce que ce patron cadeau m'a forcée à sortir des sentiers battus, à oser coudre un vêtement inhabituel dans ma garde-robe. Merci Ludivine pour cette belle idée (et recommence quand tu veux !).

Et merci à Luce pour les photos.

Les boutons roses-dorés viennent de la mercerie en ligne Rascol.



mercredi 6 novembre 2019

Tuto gratuit étui à stylo "Plume" pour carnet A5






Ce post est une grande première pour moi puisque je vais y proposer un patron et son tuto.

J'ai l'habitude au travail, de prendre mes notes sur un carnet. J'adore les carnets… J'en ai stocké pas mal et longtemps je les gardais… sans oser tracer une ligne dedans. Je leur préférais les grands cahiers.
Mais depuis quelques mois, je commence à taper dans mon tas de jolis carnets, offerts pour la plupart.
J'apprécie le format A5 ou approchant… qui ne prend pas de place dans le sac…. Je le triballe partout dès que je me déplace. Même en pause… sait t'on jamais ? Une info une idée pourrait survenir !

Sauf que je paume toujours mes stylos. Je les oublie, les perds, ou me les fait chourrer.
J'ai donc décidé de me coudre un petit étui à stylo, à associer à mes carnets.

Il m'a fallu une demie-heure pour le coudre… tout ça à partir de petites choses qui trainaient dans mon stock.

Aussi, j'ai décidé d'en faire un patron et un tuto, que je mets ici à disposition gratuitement.
Fichiers pdf a télécharger ci-dessous


N'hésitez pas à me faire un retour si les instructions ne sont pas claires.






En mixant bien les tissus, les couleurs de fils, d'élastiques et de pressions, il y a vraiment moyen de faire de très jolis étuis avec un minimum de fourniture.

Sur les exemplaires en photo, je n'ai utilisé que des chutes ou des matériaux issus de ressourcerie ou d'upcycling (couvertures d'agendas publicitaires par exemple).

Alors voici une cousette facile, pas longue, pas chère. C'est le cadeau idéal pour accessoiriser un bullet journal, un carnet de note, un agenda, un cahier à dessin, pour une femme comme pour un homme.

C'est un patron maison, merci d'en faire un usage non commercial.

Je serai ravie également de voir vos réalisations : laissez moi un commentaire ici ou sur Instagram (mon pseudo @aureliberty_insta) avec le hashtag #etuiplume

A bientôt !

Aurélie








et merci à Mathilde qui joue au modèle sur les dernières photos !


dimanche 3 novembre 2019

Boucles d'oreilles - perles heishi



Belle découverte au salon Créativa hier : les perles Heishi.
Ce sont de petites perles rondes et plates en polymères, très jolies et colorées.

Après quelques recherches, elles imitent certaines pierre naturelles qui servent à faire de bijoux bariolés, très prisés dans le milieu du surf.

Bon, moi j'ai clairement flashé sur les Heishi synthétiques, et j'ai honteusement copié un  modèle exposé sur un stand.
Pour quelques euros, j'ai une jolie paire de boucles d'oreilles, ultra légères. j'adore.
Je pense refaire des bijoux avec ces perles très agréables à travailler.




vendredi 1 novembre 2019

Blouse Sofia de "La Maison Victor"



Il y a un an, j'avais acheté le magazine "La Maison Victor" juste pour ce modèle présenté en couverture.
Le blouse Sofia me faisait clairement de l'œil.

Le temps et les saisons ont passé et je n'ai pas pris le temps de la coudre.
Je savais que ce serait l'un de mes premiers patrons de l'automne.



J'ai choisi cette matière extensible aux Tissus Myrtille du centre de Nantes en profitant d'une belle promo. Le modèle n'est pas gourmand car 1,40 m ont suffit.

C'est la première fois que je couds un patron du Magazine "La Maison Victor", et pourtant j'achète quasiment tous les numéros qui paraissent. Je trouve toujours les modèles magnifiques et modernes… Mais je n'osait pas me lancer.
En effet, une précédente expérience avec un patron de magazine (Diana Couture, le summum du truc ringard à mes yeux….) m'avait bien dégoutée :

Des repères de patrons mélangés illisibles,
Imprimés sur du papier à peine plus épais qu'un PQ d'aire d'autoroute...
Des explications traduites approximativement et archi succinctes.

Bref, les patrons de magazine et moi étions fâchés.



Mais LMV est venu rattraper tout ça. Belles photos, patrons de qualités et archi clairs, explications pas à pas. Un bonheur.


La blouse Sofia est simple à faire. Une soirée pour décalquer et couper, une deuxième pour assembler.
Aucune difficulté à signaler.
Je pense en refaire d'autres, en choisissant un tissu qui fasse moins Lycra.

A porter c'est impeccable. J'avais peur que le col croisé baille, comme c'est d'usage lorsque j'en porte… Mais non impec. Aucun accident de boobs à signaler. Top. Même les poignets sont jolis. En revanche, il faudra que je raccourcisse les manches d'au moins 3 cm car elles sont un peu longues.



dimanche 27 octobre 2019

Robe à volants Modes et Travaux en collaboration avec Super Bison



J'avais acheté le numéro Hors Série de Modes et travaux du mois de janvier 2019.
Un numéro fait en collaboration avec Super Bison qui proposait de jolis duos mère - fille.



Parmi les patrons, celui d'une robe à volants pour ma poulette m'avait tapé dans l'œil. J'attendais le bon moment et le bon tissu.


Le jersey épais bleu canard chiné décoré de jolies fleurs mordorées vient de l'atelier des tissus. J'ai hésité un moment à le prendre pour moi.

Le modèle est super simple et les explications limpides. Il est indiqué "niveau confirmé" mais je crois vraiment qu'il est accessible aux débutants.


En tous cas je ne regrette pas mon choix de tissu (dans ma couleur préférée, le bleu canard, est il encore utile de le rappeler ?), c'est vraiment très joli. Avec des collants et un gilet jaune moutarde, c'est impec.



Seul truc qui est étrange sur le patron, c'est que le volant n'est pas doublé. Si on suit les explications, il faut laisser les bords du volant à cru. Moi j'ai préféré faire un petit point bourdon tout du long pour ne pas que le volant s'abime avec le temps.






mardi 22 octobre 2019

Robe Helsinki pour fillette - patron ikatee




J'avais gardé dans mes tiroirs un joli tissu à motif de sirènes acheté au marché Saint-Pierre lors d'un Weekend  à Paris en juillet.
Un coupon suffisant pour faire un tee-shirt mais pas une robe. Aussi, je cherchais un patron de robe simple, dont on pouvait dissocier les tissus du haut et du bas.







Le patron de la robe Helsinki, créé par Ikatee s'est avéré être idéal.

J'ai complété avec un jersey milano noir de chez mondial tissu.

J'ai supprimé les poches prévues et me suis un peu craquée au niveau du col. Normalement, le biais rouge est une finition planquée à l'intérieur du col. N'ayant pas l'habitude, j'ai cru qu'il devait rester visible. J'ai donc zappé une étape et une piqûre… . Résultat : le biais finit en mourrant dans le col derrière de manière un eu bizarre.
Mais ce rouge donne vraiment du peps.

Mais ce n'est pas là mon seul craquage. J'ai coupé une taille trop grande. Le 6 ans aurait largement suffit… Alors si c'est ample cette année… ce sera parfait l'hiver prochain !!



Le dos est fermé par des pressions en plastiques Prym toutes simples. C'est la première fois que j'en pose sur un vêtement.





En tous cas, la petiote ne s'attache pas à ces détails et la trouve merveilleuse.
C'est cool.



lundi 21 octobre 2019

Tee-shirt garçon à motifs skate.


Voilà un 3ème tee-shirt pour mon grand.
(Après celui-ci et celui-là ).

J'ai de nouveau utilisé le patron du livre "couture pour les jeunes ados" d'Annabel Benilan.

Je pense que c'est la dernière fois que je l'utilise car je trouve l'encolure un peu trop large. Et j'aimerai trouver un patron avec des manches raglans ou des détails plus originaux. D'autant que je me sens de plus en plus à l'aise à coudre le jersey.



Le tissu vient de la boutique Brodeuses et Couturières au sud de Nantes. Une belle adresse où l'on trouve des tissus que je vois nulle par ailleurs sur Nantes. Et notamment des jerseys de super qualité pour enfants mais aussi pour adultes.
Mon garçon a craqué sur celui-ci à motifs skates supers colorés.
Au départ je voulais finir le tee-shirt avec un bord-côte vert d'eau mais le patron ne s'y prêtait pas et e col remontait en cheminée moche.
Du coup j'ai démonté et posé un biais rouge sur l'encolure. C'est joli aussi.

En tous cas mon garçon adore son tee-shirt et on a bien ri à faire ces photos. 😍😍😍


lundi 23 septembre 2019

Combinaison Sirocco de Dear and Doe



Comment dire…. Qui n'a pas cousu Sirocco ? C'est probablement le patron "best seller" de l'année.

Je l'ai lorgnée dans toutes ses versions, longue, short…. sur de grandes, des fines, des rondes, des petites... Unie, bariolée, passepoilée...

Je savais ce que je voulais : ma sirocco version longue et noire, dans un jersey texturé gaufré.





En juillet, lors d'un séjour à Paris, j'avais innocemment entraîné l'amoureux dans le quartier Saint-Pierre en cherchant précisément ce tissu. Sans avoir encore acheté le patron.
J'avais trouvé mon bonheur chez Moline. 3 mètre de jersey gaufré a 15 balles, une affaire.

J'ai obtenu ce patron pochette lors d'un échange de patron avec une copine.

J'ai pris mon temps pour tout bien lire et mesurer avant de me lancer.
J'ai coupé un 42 en haut soit une taille de plus que ma taille habituelle du commerce et un 40 pour le bas.



J'ai noté qu'il y avait sur le patron des marques pour allonger / raccourcir le buste ou les jambes. N'ayant rien trouvé sur ce sujet par mes propres moyens, j'ai contacté Dear & Doe Patterns qui m'a orientée vers des articles traitant du sujet mais pour d'autres patrons. J'ai fini par comprendre -non sans mal- comment procéder.

Le patron est taillé pour une stature d'1,68. Mesurant 10 cm de moins, j'ai préféré y aller mollo en retranchant 4 cm au buste et 3 sur les jambes. J'ai bien fait car au final, le buste est juste. Je pense que 2 cm auraient suffis. Pour les jambes ça va.



Le patron précise qu'il faut un jersey extensible a 60% ce qui me semble être le cas du mien.

Je pense que j'aurai du grader un 44 en haut (ca me fait mal de le lire), un 42 à la taille et un 40 aux jambes.
Une fois en place, je la trouve très confortable et plutôt seyante. Bien qu'il lui manque une ou deux cm au buste, elle n'est pas inconfortable lorsque je lève les bras. (Celles qui visualisent l'endroit de la gène savent bien de quoi je parle).



Par contre pour l'enfiler c'est une autre paire de manches. C'est juste-juste pour passer mes hanches au niveau de la taille de la combi. Mon boule dodu s'y loge tant bien que mal si bien que j'ai décousu le côté droit pour y mettre un zip invisible. C'est pas nickel-nickel mais cela ne se voit pas. Et surtout, je n'ai plus peur de faire péter les coutures à chaque fois que je l'enfile.

Le point critique désormais reste l'enfilage au niveau des épaules et de la poitrine.
Une fois enfilée jusqu'à la taille, l'ajout du zip ne m'est plus d'aucun secours.
Je me contorsionne comme une anguille pour passer le bras gauche puis le droit (et les boobs of course).



Je peux vous assurer pour cette première journée de crash test au porté, j'ai dû pisser moitié moins qu'en temps normal. Bref : cousez une Sirocco trop étroite et vous ferez un geste pour l'environnement.
Bon, il faut quand même avouer que quand on n'a pas l'habitude de porter des combinaisons, l'étape "toilettes" est quand même un peu étrange. Oui, toi qui ne sait pas je te l'avoue : tu te retrouves en soutif aux WC (ou sans rien si tu portes en freestyle).
Passé ce problème d'aisance à l'enfilage (qui m'a quand même fait craindre de devoir demander de l'aide au cas où je resterait coincée, une épaule luxée), je me dit que c'est une belle couture.

J'y ai passé quelques soirées, en m'appliquant bien comme il faut.



Aujourd'hui au boulot, je n'ai eu que des commentaires positifs. "Elégante, jolie, chic, bien portée…"

De quoi m'encourager à continuer de me coudre des vêtements.

Concernant le livret de montage de Sirocco, je l'ai trouvé un peu light. Peu d'explication sur les plis. J'ai d'ailleurs vu beaucoup de plis montés à l'envers sur le web…. Des étapes expliquées vraiment rapidement. Dommage car le patron est super clair, plein de repères simples.
Heureusement que les "patronnes" de la couture sont là pour donner des conseils. Louise des lubies de Louise et mydressmade entre autres.

Bref, je me vois bien en coudre une autre pour le printemps. Bicolore avec un haut rayé et un bas uni, en tenant compte de toutes mes remarques. Je reduirai probablement la largeur des jambes que je trouve un poil large et je surpiquerai les poches pour un meilleur maintient.

En tous cas, moi qui croyait que les combinaisons étaient réservées aux grandes minces me voilà convaincue. On peut être petite et avoir des formes et assurer grave en Sirocco.


dimanche 8 septembre 2019

Pochette "merci giroflee"



Le nom exact du patron c'est "tuto pochette molletonnée" ou tuto "betsy".

C'est un tuto gratuit de merci giroflee. Une créatrice à qui j'avais déjà piqué le patron du sac "mini sam".



Alors moi je n'ai pas gardé le côté molletonné. J'ai utilisé les même matériaux que pour le cartable de Salomé : le simili colibris, le simili rose pour la languette. Du coton bleu pour la doublure intérieure.
Et une attache cartable du stock.

Cette pochette est destinée à une collègue en remerciement d'un service rendu. J'espère qu'elle lui plaira.